Accueil
dessins
peintures
sculptures
projets
installations
architecture
poésies

22 juillet 2001


Une vaste informité noire s'allonge sur l'ombre d'un nuage.
C'est ma horde et le silence dans sa rumeur.
Sort une bête fondue, attirée par mes trous d'heure.
Je saute de gauche en arrière, hésite à pied dur, tremble un brin sec, enfourche enfin dans la terreur la furie qui me jettera à terre, qui me sabotera au sous-sol, et que je remonterai, selle trempée, col tendu jusqu'à la lie, glissant de luisance et jouissant de délice.